Tout savoir sur l'origine et la formation du pétrole

photo Tout savoir sur l'origine et la formation du pétrole

Combustible fossile, le pétrole nécessite une maturation de plusieurs millions d'années avant d'être exploitable. Ainsi, des sédiments passent par diverses étapes avant de former des hydrocarbures…

Accumulation de matières organiques

Les matières organiques (végétaux, planctons, micros organismes…) se composent d'hydrogène, d'azote et d'oxygène. À défaut d'oxygène, la plupart de ces matières se décomposent une fois dans l'eau. Une part infime de l'ordre de 2 % se dépose alors au fond de l'eau.

Ces restes s'accumulent pour se mélanger à de l'argile, à du sable et des débris de roches minéraux pour former du limon ou de la boue de sédimentation. C'est alors que les sédiments commencent à se transformer en dioxyde de carbone.

Durant des milliers, voire des millions d'années, les sédiments s'accumulent au fond de l'océan, d'un lac ou d'un delta. Sous le poids des dépôts, les couches de sédimentation s'affaissent progressivement. C'est lors de cette phase que les restes de matières organiques se transforment progressivement en kérogène.

Transformation des matières organiques en kérogène

Par subsidence, la couche sédimentaire se solidifie et continue à s'affaisser. Tous les 100 m la température de la couche augmente de 3°C. À 2 km de profondeur, elle peut donc atteindre une température de 60°C.

Sous l'effet de la chaleur et de la pression, le kérogène est soumis au craquage thermique. Ainsi, l'oxygène et l'azote s'épuisent pour laisser la place essentiellement au dioxyde de carbone, à l'hydrogène, à de l'eau et à d'autres gaz. C'est l'ensemble de ces éléments qui forment l'hydrocarbure ou le pétrole brut.

En restant à l'intérieure de la roche sédimentaire ou de la roche-mère du pétrole, le pétrole continue sa maturation. Cette phase se caractérise par la production de gaz qui génère de la pression. Quand elle est assez forte, elle pousse le pétrole vers le haut. C'est alors qu'une roche perméable et poreuse reçoit le pétrole.

La transformation du kérogène en pétrole

Cette roche constitue alors la roche-réservoir du pétrole. Durant des milliers d'années, le pétrole peut migrer à l'intérieur du réservoir. Il peut parcourir des milliers de kilomètres, mais il est également possible qu'il ne se déplace que de quelques mètres.

En tout cas, ce déplacement s'arrête dès que le pétrole rencontre des structures particulières. Il s'agit d'un piège constitué de couche imperméable qui ne permet plus l'infiltration du fluide dans une roche. Le pétrole, le gaz et l'eau s'accumulent pour former un gisement. Jean Philippe Amvame de Philia SA engage des spécialistes pour découvrir des gisements à travers le monde.

On peut rencontrer différents types de pièges à pétrole à travers les bassins de sédimentation. Le piège anticlinal est le résultat d'un mouvement en convexion des couches qui entraîne leur plissement. Dans ce cas, c'est la roche-couverture qui empêche le déplacement du pétrole.

Très courante, cette structure signifie souvent  la présence d'un gisement. C'est pourquoi les géologues y sont très attentifs. Cependant, ils peuvent également rencontrer des pièges en faille ou en dôme de sel. Lors des explorations, les techniciens de Philia Energy ne laissent rien au hasard pour traquer un gisement de pétrole.